Franky Batelier - Triathlon

28/11/2007

Je fais le testeur...

posté à 18h15 dans "News"

Depuis 15 jours maintenant soit près de 200 km sur mon VTT BMC, j'arpente les parcours escarpés des Hautes-Alpes sans broncher ou presque. Qu'est-ce qui passe ?

Autant j'étais en travers avant cela, autant en ce moment je retrouve un coup de pédale. Il est cependant un peu moins cyclique qu'avant ! Je teste en fait les plateaux Osymétric.
Toute l'année, ces plateaux revenaient régulièrement dans les discours triathlétiques. Est-ce efficace ? Parait-il que l'on déraille souvent ? Et puis tu as vu les résultats des mecs qui roulent avec ? Et les pro alors, pourquoi ils ne roulent pas tous avec si c'est si efficace ? Quoi ? On peut gagner entre 5 & 10 % de puissance au seuil ? Avec des plateaux ovals ? Etc...

Ca c'est sûr que de la salive a coulé en 2007 sur le sujet ! Pourtant cela fait 12 ans que cela existe...

Moi, le 1er je n'étais pas favorable à ce genre d'outil pour augmenter mes performances. Cependant je  n'étais pas dupe de la différence de niveau de certain avec et sans ces plateaux. Alors le concepteur est venu vers moi et m'a proposé d'essayer pour tenter de me convaincre.

Aussitôt montés sur mon VTT me voilà parti sur mes parcours habituels. Au début, j'en menais pas large (ou j'emmenais ! Comme vous voulez !) car il faut s'habituer à ce que le point mort soit trop facile à passer avant d'exprimer la pleine puissance, quand les manivelles sont à l'horizontale. A l'echauffement, à faible régime c'est déroutant. Par contre à pleine puissance on s'aperçoit plus de rien sauf que l'on va plus vite et que l'on a plus d'adhérence. C'est indéniable ! Le couple et donc la motricité est plus constante. Concrêtement, où l'on est faible musculairement, c'est plus facile et où l'on est fort c'est plus dur. Evidemment il faut bien rattraper le fait que ce soit facile à un moment ou un autre ! Sans comparer les temps sur le parcours car cela reste un entraînement, la fatigue musculaire me parait, je dis parait, moins importante. Surtout, une montée raide où je posais toujours le pied à terre par manque d'adhérence a été avalée du 1er coup !!!

Finalement il faut avouer que ce produit est bluffant. Tout s'explique. Allez faire un tour sur le lien ci-dessous, c'est assez scientifique mais tout est expliqué !

Il y a tout de même des inconvénients à ces plateaux. Le réglage du dérailleur avant doit être irréprochable et testé en situation. J'avoue qu'il m'arrive de dérailler encore car l'oscillation du plateau par rapport à la chape du dérailleur entraine parfois des sauts incontralables. Il faut mettre un peu plus de douceur. A l'entraînement ça va, en compèt' faudra voir !

A vous de voir...

 

www.osymetric.com


Autre news:
10/05/2017 : A l'heure de l'agrandissement !!!
26/11/2015 : En panne d'idée pour Noël ?
01/06/2015 : Face au micro, mais de l'autre côté !
01/02/2015 : Un commentaire qui se passe de commentaires ;-)
08/12/2014 : Etre bien positionné sur son vélo, cela n'a pas de prix !
14/09/2014 : La satisfaction d'un client heureux sur son vélo
24/11/2013 : Une ECG en guise de cadeau ?
27/09/2013 : C'est la rentrée !
25/06/2013 : Champion de France UFOLEP VTT et tutti quanti !
02/05/2013 : L'appel de la Corse ! Ergonomie Cycliste Globale à Balagne Cycles (L'ile Rousse)


» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35