Franky Batelier - Triathlon

08/09/2008

Soupe à la grimace façon "bordel"-aise

posté à 10h02

En voilà des façons !

Le Grand Prix, vitrine du triathlon français à travers la planète du multisport, sport qui se vante d'être olympique et multi-diffusé sur les grandes chaines du sport, frise le pathétique et même le ridicule. La France est une grande nation du sport, tous les français le savent, mais je crois qu'ils sont les seuls et de la m... pleins les yeux. Je ne piétinerai pas sur les plates-bandes de nos politiques attachés au nombre de médailles olympiques, quel que soit leur couleur.  Je veux parler de valeurs ! Elles sont où sur le GP ? Dans les tourbillons de la Garonne ? Entre 2 mascarets ? Le fait de voyager me fait ouvrir les yeux sur le non professionnalisme en France et du désintérêt pour notre discipline.

STOP !

Le ridicule ne tue pas mais quand même ! Heureusement que toute l'organisation met en oeuvre des moyens extraordinaires pour faire venir le moins de monde possible le jour du grand triathlon international de Bordeaux (46 étrangers sur 86 partants). C'est sûr qu'à Bordeaux, j'ai préféré visiter la ville où il y a quelques habitants (et oui !) et déguster des choses bien moins amères que le GP.

Un GP fade, dénué de sens et de compétitivité objective, une équité trop discutable, des cartons encore une fois ridicules... Ceux-là même sortent de la poche des arbitres puis disparaissent ensuite lors de l'émission des résultats, du grand Copperfield !

Quelques anecdotes :

1-Dépose des affaires obligatoirement dans la caisse (dit au briefing). Résultat ? Pas de caisse dans le parc.

2-A la 2ème transition, dépose des vélos obligatoirement par la selle sous peine de carton rouge. Résultat ? Impossible de mettre le vélo dans cette configuration car le trottoir était trop près des "racks" et buté contre la roue avant !!!

3-Entrée dans le parc à la 2ème transition juste après un 1/2 tour en vélo (5 mètres). Je ne vous parle pas du freinage d'urgence et du couinage de patin à ce moment là !

.....

 

Ma course ? Fade aussi (37ème). La tête et les jambes ne font qu'un lors d'un triathlon, tout doit fonctionner en harmonie. Et quand on vient de faire une semaine d'entrainement en allure 1 après 6 jours de plage (difficile de trouver une semaine de vacances avec une saison de 25 triathlons) et que pendant 55', on vous dit de faire 3 disicplines à 100 % et bien mon corps n'a pas bien compris (voir statistiques) Je le savais que ce serait dur. J'ai 4 courses en 4 semaines, je sais que j'irai crescendo.

A Sartrouville dimanche, ma vitesse de croisière ne sera plus la même !

 

Résultats


Autre news:
10/05/2017 : A l'heure de l'agrandissement !!!
26/11/2015 : En panne d'idée pour Noël ?
01/06/2015 : Face au micro, mais de l'autre côté !
01/02/2015 : Un commentaire qui se passe de commentaires ;-)
08/12/2014 : Etre bien positionné sur son vélo, cela n'a pas de prix !
14/09/2014 : La satisfaction d'un client heureux sur son vélo
24/11/2013 : Une ECG en guise de cadeau ?
27/09/2013 : C'est la rentrée !
25/06/2013 : Champion de France UFOLEP VTT et tutti quanti !
02/05/2013 : L'appel de la Corse ! Ergonomie Cycliste Globale à Balagne Cycles (L'ile Rousse)


» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35